[Test] Atelier Meruru : The Apprentice of Arland

10 Juin 2012 Publié dans #Tests jeux PS3

Atelier Meruru est le troisième opus de la série des Atelier à sortir chez nous. Cette série est exclusivement en anglais, je préfère vous prévenir tout de suite. Sans avoir fait les précédents opus il m'a été possible de comprendre la trame principale, seuls certains détails et autres clins d'oeil ont pu m'échaper.

 

Atelier Meruru - The Apprentice of Arland

 

Arls est un petit village aux abords du Royaume d'Arland mais contrairement à ce dernier il ne dispose ni d'une technologie de pointe ni de connaissances en matière d'alchimie. Une alchimiste de renom, Totori (que vous incarnez dans le second opus de la saga) est envoyée à Arls afin d'aider les villageois dans leur vie quotidienne. C'est suite à son arrivée que la princesse d'Arls, Meruru (que vous incarnez) se découvrit une passion pour l'alchimie. Elle devint donc l'apprentie de Totori, elle même apprentie de l'alchimiste officielle du Royaume d'Arland, Rorona (que vous incarnez dans le premier opus de la saga).

 

Atelier Meruru 1

L'objectif de Meruru va être de persuader son père qui est donc le roi d'Arls, de l'utilité que pourrait avoir sa formation d'alchimiste pour leur village. Par la suite il lui accordera 3 ans pour faire ses preuves, détail important sur lequel je reviendrai. Pour cela il va falloir à Meruru qu'elle augmente sa côte de popularité auprès des habitants via l'utilisation de l'alchimie. Elle devra donc leur rendre certains services comme collecter ou fabriquer certains objets spécifiques ou encore combattre certains monstres. Cela lui faisant gagner argent et réputation, elle permettra l'aggrandissement d'Arls et l'augmentation de sa population via la construction de bâtiments comme des écoles, une bibliothèque et j'en passe.

 

Atelier Meruru 2

 

Vous allez donc devoir voyager afin de récolter des matériaux en créer de nouveaux grâce à l'alchimie et combattre des monstres. Pour cela vous diposez d'une carte du monde vous permettant de voyager moyennant l'écoulement d'un certain nombre de jours. La création d'objets permet, selon les matériaux utilisés et votre niveau d'alchimie (qui progresse au fur et à mesure) d'attribuer certaines compétences des matériaux aux objets fabriqués. La création d'objets requiert des MP ainsi qu'un certain nombre de jours.

 

Atelier Meruru 3

 

Lorsque vous vous êtes rendu à l'endroit voulu via la carte du monde, vous atterirez dans un petit endroit à explorer. Dans ce dernier vous rencontrerez des personnages ayant la plupart du temps besoin de vos services ainsi que des monstres qui se promènent. Pour qu'un combat démarre, il faut que vous entriez en contact avec un monstre. Si vous êtes réactifs vous aurez appuyé sur Carré, déclenchant volontairement le combat et gagnant ainsi le droit de lancer la première attaque.

 

Atelier Meruru 4

 

Vous disposez d'une équipe de 3 personnages dont Meruru pour les combats qui se présentent comme ceux d'un JRPG classique, c'est à dire tour par tour. Les options sont tout aussi classiques que dans les jeux du même genre, attaque, défense, fuite, attaques spéciales en fonction du personnage et l'utilisation des objets exclusive aux alchimistes. Vos alliés disposent d'une jauge qui se remplit au fur et à mesure du combat, lorsqu'elle est pleine elle vous permet de faire appel à eux pour le prochain tour de votre adversaire, protégeant ainsi Meruru de son attaque. Les objets que lance Meruru vous permettent d'enchainer des combos avec vos alliés via de simples QTE lorsque leur jauge est pleine. 

 

Atelier Meruru 5

 

Une fois le combat terminé vous obtiendrez de l'expérience de combat augmentant votre niveau de combat ainsi que certains objets que vous aurez le choix de prendre ou non. Idem pour la récolte, rien ne vous oblige à ramasser tous les objets trouvés votre panier étant limité en début de partie à 60 objets. Vous pourrez néanmoins stocker une bonne partie de vos objets dans votre coffre qui se trouve à l'atelier à Arls.

 

Graphiquement le jeu est plutôt mignon malgré des décors quelques fois un peu vides mais en ce qui concerne la bande son, j'ai vraiment accroché. Le jeu est facile à prendre en mains et n'offre pas de difficultés particulières à ce niveau là si ce n'est la compréhension du fonctionnement de certains aspects de l'alchimie (au début du moins) si comme moi votre niveau d'anglais est scolaire.

 

Atelier Meruru 6

 

Vous aurez donc compris l'importance du délai de 3 ans accordé à Meruru par son père. Chaque fois que vous effectuerez une action dans les différents niveaux visités comme récolter des objets ou lancer un combat du temps s'écoulera. L'alchimie et les déplacements via la carte du monde font également s'écouler des jours, tout comme le temps de récupération de Meruru après la perte d'un combat. Il vous faudra donc bien tenir compte de cela tout au long de votre partie, le temps passe plus vite qu'on le croirait et le roi voulant des résultats, vous aurez à le rentabiliser au mieux.

 

Concernant la durée de vie je suis assez mitigé. Au total j'ai passé 24 heures sur ma partie en m'amusant bien à rendre des quêtes, créer des objets, voyager et pour en arriver à un moment où on me dit que j'arrive à échéance et que le jeu est terminé. J'ai certes la possibilité de recommencer via un New Game + en concervant mon équipement, je n'ai pas vraiment eu envie de tout recommencer en changeant ma façon de jouer juste pour une fin différente. Il aurait été tellement plus agréable de pouvoir terminer le jeu tranquilement à la fin de l'histoire...

 

Atelier Meruru 7

On se retrouve cette fois ci avec un RPG tour par tour plutôt basique mais dans lequel l'alchimie et donc la récolte d'objets ont une place majeure, tout comme la notion de temps qui est un choix des développeurs plutôt douteux surtout en fin de partie. Outre cela, il est plutôt répétitif et si vous n'êtes pas fans du genre vous risquez de vite vous ennuyer. Au contraire ceux qui aiment ce genre de jeux, étant joli et coloré, si vous aimez le côté Shojo (manga pour filles) des dessins, je vous le recommande. Je vous conseille également de commencer par Atelier Rorona et Atelier Totori (si ce n'est pas déjà fait) qui, pour ce que j'ai pu en lire, sont du même accabit.


Partager cet article

Commenter cet article

Kenny 10/06/2012

L'histoire a l'air plutôt banale mais l'univers a l'air sympa. En tout cas, ce qui est marrant c'est de voir que beaucoup de J-RPG de ce type ont souvent le même problème à savoir des décors
souvent vides et un système de combat qui manque de subtilités mais ils restent néanmoins plutôt bons.

Par contre le système de temps me paraît assez taré, parce que voir la fin du jeu en 24h, d'autant plus un gameover, ça me paraît bien léger pour un RPG et surtout bien chiant car au final c'est
une fausse liberté qu'on te laisse quoi. :/

rémy 10/06/2012

je sais enfin tout sur ce jeu d'orientation scolaire ^^ ; est-ce que la fin dit ce que le père de Meruru lui impose comme travail si elle ne réussie pas dans l'alchimi ? Elle deviendra vendeuse de
carotte ? Serveuse d'auberge ? Prostituée pour aventurier de pays lointain ?
Mine de rien je trouve le chara design des perso très mignon - merci les illustrations